Le Portrait du mois : Romain

illustration actualité

Pouvez-vous nous parler de votre Parcours avant votre arrivée chez Axiome Concept en tant que Directeur Export ?

Après avoir validé un Bac Scientifique, j’ai décidé de changer de voie pour me diriger vers une école de commerce. Ensuite, j’ai effectué 9 mois dans une agence immobilière à Cannes spécialisée dans le luxe. J’ai ensuite eu une opportunité pour poursuivre dans l’immobilier aux Etats-Unis, à Miami. Malheureusement, une fois sur place, cela n’a pas marché et je suis rentré en France après 3 mois. C’est à ce moment-là que j’ai rejoint Axiome Concept en tant qu’assistant marketing.
J’ai dans un premier temps mis en place des outils marketing qui n’étaient pas ou peu présents comme le site internet, les fiches produits, et nous avons validé une charte graphique. Après quelques années, nous avons commencé à remporter des marchés à l’international, notamment en Angleterre et au Qatar. Il fallait quelqu’un capable de parler anglais pour suivre les projets et participer aux réunions sur place. C’est comme ça que le poste de directeur export a été créé.  

Date d’arrivée chez Axiome Concept ? 

Je suis arrivé chez Axiome Concept en Avril 2010

Pouvez-vous en quelques lignes nous expliquer ce que vous faites chez Axiome Concept ?

Mon travail se divise en deux parties, la première consiste à remporter de nouveaux projets et la deuxième concerne le suivi de ces projets. Je travaille en permanence en lien avec les services technique, R&D et administratif.

Je me concentre essentiellement sur les marchés à l’export, principalement ceux du Qatar, du Canada et de la Belgique. Il m’arrive également de suivre des projets français comme celui du grand port maritime de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, ou certains marchés niches comme ceux des Jeux Olympiques ou encore les portiques de désinfection. 

D’un point de vue commercial, mon rôle est de trouver de nouveaux clients, répondre aux demandes de devis, effectuer un chiffrage et participer aux réunions d’avant-projet. Une fois que nous avons remporté une affaire, je m’occupe de faire le lien entre notre service technique, notre service administratif et le client. Je dois m’assurer que le projet avance comme prévu et que les demandes de chaque partie soient bien prises en compte.

 Une anecdote à nous raconter ?

Le projet de Lusail au Qatar est un projet que j’ai vu sortir de terre, ou plutôt du désert qui m’a apporté son lot d’anecdotes. La première fois que je me suis rendu sur place, il n’y avait même pas de route pour accéder au site. Lors du premier déplacement d’installation sur site, il n’y avait pas de taxis, uniquement une camionnette qui emmenait les travailleurs sur le chantier le matin et le soir. Un soir, nous n’avons pas vu l’heure, et nous avons loupé la navette. Nous nous sommes retrouvés seuls, littéralement en plein désert avec la nuit qui tombait sans aucun moyen de rentrer à notre hôtel. Finalement, nous avons réussi à trouver un bus de travailleurs après de très longues minutes, qui nous a déposés à un golf à quelques kilomètres, pour ensuite prendre un Uber. Nous avons aussi dû faire des tests en extérieur en plein été avec 50°C à l’ombre. 

Aujourd’hui, cela reste finalement un bon souvenir.

Rejoignez-nous sur
youtube

Télécharger l'application
Axi-Watch®

Rejoignez-nous sur
linkedin